Le TRAMAPATTE des Frères Schuiten

 

A l’occasion de la quatrième édition du Festival ARTONOV qui aura lieu du 9 au 14 octobre 2018, une collaboration est instaurée entre l’asbl ARTONOV, la STIB et les Frères Schuiten (François, dessinateur de bande dessinée et Luc, architecte utopiste).

Luc et François Schuiten, tous deux programmés pendant le Festival ARTONOV, s’associent pour dessiner le graphisme d’un habillement de tramway que la STIB mettra en circulation pendant 13 mois, jusqu’à la 5 édition du Festival ARTONOV. Ce tramway passera en alternance sur les lignes 92, 93, 94 et 25, et devant plusieurs des lieux investis par le Festival ARTONOV (Hôtel Hannon, Hôtel Max Hallet, Galerie Lempertz, Maison Langbehn, etc).

Le tramway, l’un des symboles majeurs de la mobilité à l’époque Art nouveau et Art Déco, devient une œuvre d’art dédiée à l’espace urbain. Les habitants de Bruxelles deviennent tour à tour spectateur et acteur d’une œuvre artistique à travers le graphisme et les fenêtres du tramway. Les Frères Schuiten souhaitent que ce tramway fasse partie intégrante du paysage urbain et que celui-ci apporte une émotion au spectateur qui le voit apparaître, disparaître et modeler le paysage au fur et à mesure de son parcours.

Ce projet vise à animer l’espace public et à introduire l’art dans l’espace urbain. L’expérience quotidienne de prendre un tramway pour se rendre d’un lieu à un autre deviendra un moment exceptionnel par son originalité. Il s’incrit également dans l’année européenne du patrimoine et l’année « Horta Inside Out » à Bruxelles (2018), ainsi qu’à l’occasion des 150 ans du tramway (2019). Le Festival ARTONOV en profitera pour investir le Musée du tram lors de sa 5ème édition en 2019.

Ce projet rejoint la philosophie du Festival ARTONOV qui propose une programmation pour un public diversifié : de l’averti confirmé (professionnel) au non-averti (curieux) en passant par le non-averti éclairé (amateur). Cela ne signifie pas baisser le niveau artistique, mais implique une révolution du contenu lui-même par le choix du lieu, du mode de présentation, de démonstration et des outils utilisés.

Le tramapatte est un dessin sur un support en mouvement qui procède d’une approche de décomposition en phases cinétiques de manière à ajouter une animation à la représentation de son déplacement. Les deux côtés du tramapatte sont baignés dans les différentes lumières de jour et de la soirée, surprenant le public par ces variations. Dans le ciel, des étoiles fluo luminescentes s’éclaireront dès la tombée de la nuit. À partir d’un même dessin, Luc et François Schuiten sont partis chacun de leur côté, gauche et droite, pour interpréter de manière personnelle leur partie, avec leur univers graphique. Une moitié de la rame se décline en une structure organique pour se transformer en une articulation biomécanique. La rencontre se fait au milieu, puis chacun continue sur le dessin de l’autre afin d’atténuer les différences et de rendre l’œuvre homogène.

vincenzo_fest_artLe TRAMAPATTE des Frères Schuiten